Faire un bilan de compétences
Trajectoire Pro

Faire un bilan de compétences : boostez votre vie pro !

Vous voulez booster votre vie pro ? Ou bien vous cherchez comment vous orienter professionnellement parlant ? Alors pourquoi ne pas faire un bilan de compétences ? C’est en effet un accompagnement qui peut vous permettre de rebondir. 

  • Vous ressentez le besoin de faire le point sur là où vous en êtes dans votre travail, ou de faire le point sur votre carrière;
  • Vous exercez un job sans intérêt, vous souhaitez réfléchir et définir un projet professionnel qui vous correspond,
  • Vous souhaitez vous ré-orienter professionnellement parlant,
  • Vous souhaitez donner une nouvelle orientation à votre carrière,
  • Après 20 ans dans le même métier, vous vous posez la question “Suis-je capable de faire autre chose ? Et si oui, quoi ? »,

Voilà autant de raisons pour avoir envie de vous poser et de prendre le temps de choisir votre avenir professionnel.

Mais peut-être hésitez-vous ? Car oui, vous trouverez facilement des personnes qui ont effectué un bilan de compétences, voire plusieurs, et qui en ont été très déçues.

Alors comment tirer le meilleur partie d’un bilan de compétences ? Je vous livre ici les clés essentielles pour que celui-ci soit une réussite pour vous et qu’il vous permette de définir une vie professionnelle en adéquation parfaite avec vos souhaits

C’est parti !

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est inscrit dans la loi du 31 décembre 1991 sur la formation professionnelle. C’est donc une prestation qui est cadrée par le Code du Travail. Si certains éléments sont bien définis par la loi, d’autres ne le sont pas.

Bilan de compétences : définition

S’il n’y a qu’une chose que je voudrais que vous reteniez, c’est la notion suivante : 

La démarche de bilan de compétences vise à formaliser un ou plusieurs projets professionnels qui vous correspondent totalement. Elle doit vous permettre de booster votre vie pro et d’envisager votre avenir professionnel de façon choisie.

Et pour aboutir à ce résultat, vous allez être accompagné par un consultant en bilan et guidé progressivement à travers différentes étapes : 

  • la clarification de vos objectifs poursuivis;
  • une phase d’excellente connaissance de vous-même : identification de vos ressources, de vos qualités, et aussi de vos freins, de vos valeurs et de vos moteurs au travail;
  • l’élaboration du portefeuille de vos compétences acquises sur le terrain professionnel et aussi dans votre vie d’engagements; 
  • la projection professionnelle et identification de vos potentiels et talents inexploités;
  • la formalisation d’un ou plusieurs projets professionnels qui vous correspondent;
  • la mise en place d’un plan d’action pour réussir le projet professionnel que vous avez retenu.

Ces étapes se déroulent selon les 3 phases fixées dans la loi : la phase préliminaire, la phase d’investigation et la phase de conclusion. 

Les étapes d'un bilan de compétences
Les étapes incontournables d’un bilan de compétences

Faire un bilan de compétences relève d’une démarche personnelle et volontaire de votre part. Si la demande de bilan est à l’initiative de l’employeur, il doit absolument recueillir votre consentement. Et vous avez le droit de refuser. Dans tous les cas, gardez bien à l’esprit que c’est le bénéficiaire qui fait le choix de son prestataire bilan de compétences.

La pédagogie et la méthodologie précise utilisées par le consultant en bilan de compétences – ce que j’appelle, pour simplifier, la façon de mener le bilan auprès du bénéficiaire – n’est pas défini par la loi. Chaque centre Bilan procède à sa façon, utilise ses propres outils et développe sa manière d’accompagner. C’est très important à savoir. Cela vous invite donc à bien choisir votre centre Bilan de compétences pour ne pas être déçu des résultats à l’issue de la démarche. 

J’en reparle un peu plus loin.

Un accompagnement qui porte mal son nom !

Le terme « Bilan de compétences » est beaucoup trop restrictif. 

Un bilan de compétences n’est pas et ne doit pas être qu’une démarche d’état des lieux de là où j’en suis dans mes compétences (le portefeuille de compétences). Le mot « Bilan » au sens strict évoque une situation figée à l’instant t. Dans la notion de Bilan, je constate ce qu’il s’est passé jusqu’à aujourd’hui, dans ma vie professionnelle essentiellement. Je fais ce que j’appelle du « rétroviseur ». Si c’est pour rester bloqué dans la situation d’aujourd’hui, cela ne sert à rien. 

Or dans la façon de pratiquer le bilan de compétences, la phase de projection professionnelle est particulièrement primordiale. Tout comme la phase de connaissance de soi, de façon à bien faire correspondre votre future situation professionnelle à votre personnalité, vos aspirations et vos valeurs. 

Les personnes qui se lancent dans un bilan de compétences souhaitent agir positivement sur leur vie professionnelle. Celui-ci doit apporter un changement, et la phase de changement est dans le futur. Le changement apporté n’est pas toujours un changement de poste ou de métier. Le changement enclenché grâce au bilan de compétences peut par exemple être plus personnel avec une reprise de confiance en soi ou de motivation au travail. 

Si je devais rebaptiser le « Bilan de compétences », je pourrais lui donner les noms suivants : 

  • Bilan et projection professionnelle
  • Mon projet professionnel sur mesure
  • Trajectoire professionnelle future
  • Savoir-faire, savoir-être et perspectives professionnelles

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

Mille et une raisons de réaliser un Bilan de compétences

Un bilan de compétences est unique. A chacun le sien. 

Il existe donc mille et une raisons de se décider à en réaliser un. Je vous en livre quelques-unes en « vrac ». Il peut s’agir de : 

  • vouloir identifier vos atouts professionnels et vos possibilités d’évolution dans un futur proche;
  • avoir le besoin de faire le point à un moment donné de votre carrière professionnelle
  • vouloir re-prendre confiance en vous;
  • quitter votre job sans intérêt et trouver une nouvelle voie professionnelle;
  • valider la prise d’un poste à responsabilités;
  • vérifier une idée de projet professionnel avant de vous lancer dedans;
  • choisir entre deux pistes professionnelles que vous avez en tête;
  • anticiper l’avenir, inventorier vos compétences et vous projeter;
  • vous orienter vers un job plus épanouissant
  • repartir en formation pour exercer un nouveau métier;

Au début du bilan, vous serez amené à définir vos objectifs, ceux que vous souhaitez atteindre en fin d’accompagnement. Vous pouvez déjà vous poser ces questions là : 

  • Quels sont les objectifs que je poursuis en réalisant ce bilan de compétences ?
  • Qu’ai-je envie de clarifier ?
  • Qu’ai-je envie de résoudre dans ma vie professionnelle ?
  • A quoi verrai-je que j’ai réussi mon bilan de compétences ?

Cela vous sera utile pour y voir plus clair sur vos motivations et pour rencontrer ensuite les centres de bilan.

Faire un bilan de compétences : qu’est-ce que j’y gagne ? 

Peu d’études scientifiques existent sur le sujet. Une de ces études a pu mesurer les effets du bilan de compétences auprès d’un échantillon de bénéficiaires, notamment sur leur qualité de vie au travail. 

Ainsi, avant la réalisation de leur bilan, seules 20 % des personnes jugeaient leur qualité de vie au travail satisfaisante ou très satisfaisante (2% seulement sur les 20 %). Après le bilan de compétences, ce pourcentage a incroyablement évolué, pour atteindre 90 % !

Nous pouvons donc confirmer les effets positifs d’une telle démarche sur la vie professionnelle et personnelle également. 

Comment ces effets se traduisent-ils ? Ils se manifestent par : 

  • une confiance en soi accrue; 
  • un mieux-être au travail évident; 
  • une connaissance de soi précieuse; 
  • la connaissance de ses compétences; 
  • la définition d’un projet de formation;
  • un changement de poste;
  • une prise de recul bénéfique;
  • un temps de réflexion profitable;
  • un changement d’entreprise;

Lorsque le bilan de compétences n’a pas eu d’effet sur la vie professionnelle des bénéficiaires, les raisons évoquées sont liées à des difficultés de mise en oeuvre de leur projet professionnel ou au fait que soit le projet est en cours, soit rien n’a évolué dans leur vie pro.

Ce à quoi vous attendre en vous lançant dans la démarche

Faire un bilan de compétences est une démarche personnelle par excellence. Impliquante et qui prend du temps. En plus de la dizaine de rendez-vous de face à face avec le conseiller bilan, il y a du travail personnel à mener entre les séances. Et ce temps là est indispensable pour la bonne avancée et la réussite de votre bilan. Il convient donc d’entamer votre bilan dans un moment où vous pourrez y consacrer un temps spécifique. 

A lire aussi : Quel Métier est Fait pour Moi ? 5 Etapes à Suivre

Bilan de compétences : réponse à quelques idées reçues

Un bilan de compétences, cela se fait en milieu de carrière

Détrompez-vous !

Vous pouvez réaliser un bilan de compétences à tout âge, en début, milieu ou fin de carrière. On peut même en faire un à plusieurs moments de sa vie professionnelle, et ce pour des raisons différentes d’une fois à l’autre. Les métiers évoluent très vite. Des métiers nouveaux se créent régulièrement. Vos centres d’intérêt évoluent aussi avec l’âge. 

Il peut être complètement opportun de réaliser un bilan de compétences 3 ou 4 fois dans sa vie active pour rebondir, pour vérifier que vous avez vraiment toutes les chances de réussir votre futur projet professionnel, pour vous rassurer sur vos compétences et vos motivations au travail, pour valider une reprise de formation…

Seuls les salariés et les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’un bilan de compétences

C’est faux, absolument faux. 

Toute personne peut faire un bilan de compétences. 

Si les bénéficiaires des bilans de compétences sont majoritairement des salariés, des fonctionnaires ou  des demandeurs d’emploi, toute personne peut accéder à un bilan de compétences. 

Il peut être très utile à un entrepreneur d’en réaliser à un moment crucial du développement de son entreprise. 

De même, une personne qui était sans activité pendant un petit moment et qui souhaite reprendre une vie professionnelle trouvera dans le bilan de compétences de nombreux points d’appui.

C’est mon entreprise qui doit m’accorder mon bilan de compétences.

Non, il n’y a aucune obligation à ce propos. 

Si vous êtes en poste, vous pouvez bien sûr demander à faire un bilan de compétences à votre employeur.  S’il vous est accordé, et que les frais sont pris en charge par le plan de de développement des compétences de votre entreprise, le bilan se fera sur votre temps de travail, avec maintien de la rémunération.

Vous pouvez aussi décider de faire un bilan de compétences en le finançant pas vous-même. Et vous n’avez aucune obligation d’en informer votre employeur (sauf si vous souhaitez l’autorisation de le faire sur le temps de travail). Parfois, cela peut vous arranger, car vous envisagez vraiment de quitter l’entreprise dans votre futur projet professionnel, et vous n’avez pas envie de mettre la puce à l’oreille de vos supérieurs. Vous le faites alors hors temps de travail en mobilisant soit votre Compte Personnel de Formation (CPF), ou autre possibilité, en le finançant au besoin sur vos fonds propres. 

Un bilan de compétences, ce n’est que pour les personnes qui envisagent une reconversion professionnelle

Et bien absolument pas. Dans les faits, la grande majorité des personnes ayant bénéficié d’un bilan de compétences ne changent pas d’entreprise. Le bilan peut les avoir conforté positivement dans leur poste ou aussi les avoir aidé à changer de poste au sein de leur entreprise. 

Si je dis à mon entreprise que je veux faire un bilan de compétences, mon employeur va croire que je veux partir. 

Oui, il y en a en effet toutes les chances qu’il pense cela. A tort ! 

C’est alors à vous de lui amener quelques explications, ainsi que les statistiques qui sont dans cet article pour faire tomber l’a priori qu’il peut avoir. Et d’autant plus si vous souhaitez effectuer le bilan de compétences sur le temps de travail. 

Expliquez-lui aussi dans quel but vous faites ce bilan. 

Par exemple : 

  • vous avez besoin d’un temps de pause pour vous rebooster dans vos savoir-être et vos savoir-faire
  • vous voulez confirmer les compétences majeures que vous mettez au service de l’entreprise, et aussi détecter de nouvelles compétences, utiles à l’entreprise, pour pouvoir évoluer à court ou moyen terme dans un poste de l’entreprise
  • vous avez besoin de reprendre confiance en vous et le bilan vous aide en cela; 
  • etc.

Rassurez-le par rapport à l’objectif que vous poursuivez en réalisant ce bilan, et proposez-lui de vous faire un retour des résultats à l’issue de votre bilan et d’en discuter ensemble. 

ATTENTION ! Là, je vais être très claire. 

Les résultats de votre bilan vous appartiennent, tout comme la synthèse écrite qui vous sera livrée par votre conseiller Bilan. Vous ne partagez avec votre employeur que ce que vous choisissez de partager. Vous n’avez aucune obligation de lui donner les résultats. Préparez donc bien cette rencontre, en extrayant les éléments que vous acceptez de mettre en commun. 

A la fin de mon bilan de compétences, le consultant va me dire pour quel métier je suis fait

Alors là, grande désillusion ! 

Le consultant en bilan de compétences ne décide pas à votre place !

Tout au long du bilan, le consultant va vous accompagner dans un processus pour vous apprendre à mieux vous connaître, pour vous faire prendre conscience de vos modes de fonctionnement, de vos centres d’intérêt. Vous allez établir votre portefeuille de compétences et partir à la recherche des métiers qui vous intéressent, voire vous passionnent. Vous êtes complètement acteur de votre bilan. 

Et c’est vous qui construisez peu à peu les pistes professionnelles qui vous correspondent. Des éléments vont se dessiner et s’emboîter au fur et à mesure pour arriver à finaliser votre projet professionnel. 

Quand vous démarrez un bilan, vous entamez une véritable démarche personnelle pour agir sur votre future vie professionnelle. 

Bilan de compétences : assembler les pièces de votre avenir professionnel

Faire un bilan de compétences, cela ne sert à rien !

C’est vrai que j’ai rencontré un certain nombre de personnes qui m’ont dit cela. « J’ai fait un bilan de compétences, mais, franchement, cela n’a débouché sur rien ». 

Là il faut creuser un peu plus avec la personne. Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Dans quel but faisait-elle ce bilan ? 

Certains ont été déçus par la façon dont le bilan de compétences était réalisé : une batterie de tests sur papier ou sur ordinateur, sans véritable phase d’exploration du ou des projets professionnels de la personne en face à face avec le conseiller en orientation de carrière. 

D’où l’importance de bien choisir son centre bilan de compétences et de privilégier les heures de face à face. Justement, j’en parle tout de suite après.

Comment choisir un centre bilan de compétences ? 

Contactez au moins 3 centres bilan de compétences

La première règle que je vous donne est celle de contacter obligatoirement plusieurs centres bilan de compétences. Au moins 3. 

Demandez surtout à rencontrer la personne qui sera chargée de vous accompagner tout au long des 20 à 24 heures du déroulement de votre bilan. Cela doit être la même personne tout au long du bilan.

Tout comme on choisit son médecin généraliste, son coach ou son psychologue, il est important que cela « matche » entre vous. 

Faire un bilan de compétences est très impliquant. Il y a nécessairement des moments où la confiance doit être de 110 % car il faut pouvoir vous livrer. Vous livrer sur des éléments personnels, sur vos envies, sur ce qui vous tient à cœur. Et tout cela doit se faire absolument en pure confiance et en authenticité avec la personne qui sera à vos côtés. C’est une des indispensables conditions de réussite de votre bilan de compétences.

Un conseiller Bilan a pour rôle de vous aider à trouver et formuler vos propres réponses et solutions. Il ne vise pas à trouver les solutions à votre place, ni à décider à votre place. Il doit donc utiliser des méthodes, des techniques et des mises en situation pour favoriser votre réflexion et votre prise de décision.

Bien choisir le consultant qui vous accompagne

Vous devez choisir un conseiller bilan de compétences avec lequel vous êtes à l’aise. Lors de la rencontre préalable, posez lui des questions sur sa façon de pratiquer. 

  • Comment procède t-il ? 
  • Quelles méthodes utilise t-il ? 
  • Quels outils ? 
  • Le centre de compétences a t-il des spécificités ? 
  • Quelles trajectoires professionnelles a t-il déjà accompagné ? 

Demandez lui des exemples pour vérifier que cette personne sait accompagner des trajectoires professionnelles atypiques, des reconversions aux antipodes de votre métier actuel

Je vous donne un exemple : 

Vous êtes actuellement Directrice d’une agence bancaire et vous envisagez de devenir Céramiste. Etudiez sa réaction quand vous lui expliquez votre projet. Essaye t-il immédiatement de vous en dissuader ? Ou au contraire est-il en ouverture pour vous aider à avancer vers le projet professionnel qui vous tient à coeur ? Si vous sentez que le consultant en bilan veut vous faire entrer dans des cases bien définies, FUYEZ ! Vite et loin. Ce ne sera pas la bonne personne pour vous.

Vous devez donc rencontrer au moins 3 centres bilan de compétences avant de faire votre choix. Ce premier entretien est gratuit. Il vous permet aussi d’expliquer votre projet professionnel à travers le bilan de compétences que vous souhaitez mener, même si celui-ci est encore flou. Et pour vous, cela vous permet de tester l’écoute et l’intérêt que le conseiller en orientation de carrière vous porte. 

Pour choisir votre centre, je n’ai donc qu’une seule recommandation à vous faire, c’est de choisir le conseiller bilan de compétences avec lequel vous vous sentez le plus confiance, le plus écouté, et qui utilise une grande diversité d’exercices pratiques pour favoriser votre réflexion et l’avancée vers vos objectifs. Même si la prestation est plus chère.

Prix et durée d’un bilan de compétences

Maintenant que les salariés  ont la possibilité de mobiliser leur Compte Personnel Formation (CPF), la question du prix d’un bilan de compétences a toute sa place et fait partie des critères de choix. 

Alors, combien coûte un bilan de compétences ?

Vous trouverez des bilans de compétence à des prix variant entre 1450 € à plus de 2000 € dans la grande majorité des cas, pour une durée, en général, qui varie de 20 à 24 heures, étalées en moyenne sur 12 à 16 semaines. Les tarifs pour les entreprises sont en général plus élevés. Comme je l’ai écrit plus haut, ne vous fiez pas seulement au prix. Choisissez avant tout par rapport à la personne avec qui vous avez envie d’effectuer votre bilan de compétences.

Quel financement puis-je mobiliser ?

Il y a différentes possibilités de financer votre bilan.

  • par votre Compte Personnel de Formation (CPF),  avec possibilité d’abondement par votre employeur, votre OPCO ou vous-même si le montant disponible sur votre CPF est inférieur au prix; 
  • par votre employeur, en l’inscrivant au plan de développement des compétences de l’entreprise, ou sur les fonds propres de l’entreprise;
  • par Pôle emploi si vous êtes demandeur d’emploi;
  • par vos propres finances. Je sais, ce n’est pas une possibilité à laquelle on pense facilement. Mais si vous n’avez pas possibilité de mobiliser d’autres sources de financement, vous pouvez vous-même payer votre bilan. En agissant ainsi, vous vous faites un véritable cadeau, vous prenez soin de vous et de votre avenir professionnel.

Engager un bilan de compétences peut vous donner un bel élan pour préparer et rebondir dans votre vie professionnelle. Gardez bien à l’esprit les deux principales conditions de réussite : 

  • Soyez totalement impliqué dans votre bilan de compétences pour être acteur de votre parcours professionnel
  • Choisissez un consultant en bilan de compétences qui va favoriser l’avancée de votre projet professionnel.

Photos by Andrew Neel on Unsplash;  annca de Pixabay;

Vous avez des questions ? Vous voulez laisser un commentaire. C’est par ici que cela se passe  ⬇️ ⬇️ ⬇️

Et merci d’avance. 

Partager l'article

5 commentaires

  • Valentine

    Je crois que tu as raison de souligner qu’un bilan de compétence permet à un moment de sa vie de tout simplement faire une pause. Se poser et prendre le temps de se demander : où j’en suis ? et qu’est-ce que je veux pour la suite ? Deux questions à côté desquelles on passe immanquablement si l’on garde la tête dans le guidon de nos vies surchargées.

    • Anne-Claire Quenardelle

      Merci Valentine. S’offrir des parenthèses pour faire le point et se définir un futur, que de moments précieux dans une vie ! complètement d’accord avec toi

  • Caroline - mes recettes naturelles

    Très juste ta vision du bilan de compétences. J’en ai réalisé un il y a peu de temps, justement en milieu de carrière.
    Cela m’a beaucoup appris sur moi et permis d’ajuster ma trajectoire avec les ressources qui me nourrissent et me motivent.
    C’est un vrai plus quand c’est réalisé avec bienveillance envers soi même.

    • Anne-Claire Quenardelle

      Voilà un témoignage intéressant qui va dans le sens d’une meilleure connaissance de soi grâce au bilan de compétences. Merci Caroline

  • Jung

    Merci pour cet article indispensable.
    J’aurais aimé avoir tous ces conseils le jour où j’ai demandé un bilan de compétences à Pôle Emploi…
    Ca aurait fait une vraie différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à la Newsletter et en bonus, recevez mon e-book 

"RECONVERSION PROFESSIONNELLE : se lancer sans se tromper"

%d blogueurs aiment cette page :